NOS PARTENAIRES ... MERCI À EUX ...

Avec le soutien du Fonds Européen de DEveloppement Régional

==========

Cette fois, c’est la FIN !

Ce mardi 22 novembre, à la MEL (Lille), vous aurez l’occasion d’avoir un condensé de tout ce qui a été réalisé et réfléchi durant les 4 années du projet Habitat Défi Jeunes.

Le matin, vous aurez l’occasion de découvrir toutes ces richesses, y compris des outils et informations utiles pour votre pratique d’accompagnant-e social-e. Et, plus spécifiquement : qu’est-ce que l’accompagnement social à 360° des jeunes en difficultés – nos 3 modules de travail : FORMATION – EMPLOI – MOBILITE. Et quelques concepts ou outils inspirants : jeunes en errance, propension, zone de confort, méthodes COMCOLORS et IOD, etc.

Après un cocktail dînatoire, nous redémarrerons l’après-midi avec Monsieur Daspremont qui nous parlera de l’utilité du jeu en travail social, faisant écho à 2 de nos journées Social Lab. Ensuite, vous pourrez à votre aise vous promener dans les divers stands qui vous présenteront certaines réalisations de nos jeunes (mobilier d’intérieur) – nos capsules vidéo – nos outillothèques … Et un petit verre de l’amitié transfrontalière à votre disposition !!!

UNE SURPRISE divertissante durant cette super journée … CHUT !!!

GRATUIT MAIS sur inscription : defi-jeunes@habitat-participation.be

FINALITES DU PROJET

ANTÉCÉDENTS DU PROJET

Depuis 2004, les partenaires INTERREG mènent des activités en lien avec l’accompagnement social en matière de logement : outils, réflexions, journées d’échanges. L’ensemble de ces informations se trouvent sur le site “outillothèque” du projet : http://www.accompagnement-social.eu/

LE PROJET 2018 -2022

CONSTAT GLOBAL

Nos jeunes (18-30 ans) ont en commun des difficultés à se loger, ancrage préalable et nécessaire pour s’insérer, se former, trouver du boulot. Les problèmes sont encore plus importants lorsqu’ils cherchent a s’ancrer dans une zone transfrontalière qui n’est pas la leur.

Les intervenants sociaux ne sont pas formés-informés sur les droits et opportunités de ces jeunes (hébergement-formation-emploi), surtout s’ils passent les frontières.

Raison pour laquelle nous proposons de réaliser 3 modules de travail, en lien avec la formation-emploi-mobilité des jeunes qui sont accueillis dans nos structures (d’hébergements) et au sein de nos écoles sociales.

LA TROP FAIBLE “MOTILITE” DES JEUNES TRANSFRONTALIERS

Dans un espace ou les frontières n’ont pas forcément le même sens pour ces jeunes qui vivent l’Europe depuis leur enfance, dans un temps où la bi-résidentialité est aussi une habitude de nombreux jeunes d’aujourd’hui, on peut se référer au concept de “motilité” développé par le sociologue suisse Vincent Kaufmann.

Ce dernier appréhende la mobilité comme une compétence à acquérir par le jeune. Ainsi la “motilité” sous-tend la maîtrise de compétences physiques et psychiques.

La “motilité” est la manière dont un individu ou un groupe fait sien le champ du possible et en fait usage pour développer des projets. Pour les jeunes de notre projet INTERREG V (18-30 ans), c’est une phase nécessaire pour s’approprier l’espace transfrontalier dans lequel ils évoluent.

Télécharger le dépliant du projet : Projet Habitat Défi Jeunes 2020

ACTIVITES MISES EN PLACE ...

 

 

Créer un module transfrontalier de formation entre écoles sociales. Cette formation se veut pérenne au sein des écoles sociales partenaires du projet, afin que les travailleurs sociaux puissent aider les jeunes frontaliers pour un ancrage durable.

Pour ce faire, les écoles organiseront des sessions d’échanges entre leurs étudiants et deux journées “spéciales” sont organisées entre les écoles sociales ISL en France et HELHA en Wallonie en 2021 et 2022. Les journées de rencontres “Social  Lab” sont l’occasion de discuter du programme transfrontalier mis en place.

 

 

 

 

Créer une cellule économique transfrontalière en lien avec les structures locales partenaires qui développent des activités de formation – production d’objets avec les jeunes vulnérables. Le projet permettra de réaliser une étude de faisabilité, avec des experts économiques.

Proposer des modules de coaching emploi des jeunes vulnérables en dehors de “leur” zone. Ces journées de formation entre jeunes des deux zones sont organisées dans les ateliers à Roubaix (ARCADIS) et à Tournai (ETAPE). Une méthodologie originale de rencontre et de travail avec ces jeunes vulnérables sera expérimentée.

Réaliser 2 Salons “Habitat Défi Jeunes” (2021-2022) permettront aux jeunes vulnérables de découvrir les possibilités offertes dans ces deux zones pour les accompagner. Ils pourront aussi construire une réflexion plus politique sur le sujet dont les conclusions seront renvoyées aux élus.

 

 

 

Créer un outil transfrontalier pour améliorer la mobilité des jeunes, outil qui tienne compte de leurs modes de communication. Cet outil leur permettra de se repérer dans les zones transfrontalières en matière d’accès aux droits, d’aide sociale au logement, d’accès aux services proposant des formation-emploi, etc.

Installer des boutiques “logement” à Roubaix (Arcadis) et à Monceau sur Sambre (Relogeas) pour accueillir ces jeunes “en errance” et les orienter. Les journées de rencontre “Social Lab” seront l’occasion d’élaborer avec des professionnels multi-secteurs ces outils et services transfrontaliers.